Le Christ est donc descendu dans la profondeur de la mort (cf. Mt 12 ,24 ; Rm 10, 7 ; Ep 4, 9) afin
que

« les morts entendent la voix du Fils de Dieu et que ceux qui l’auront entendue vivent » (Jn 5,
25).

Jésus, « le Prince de la vie » (Ac 3, 15),

a « réduit à l’impuissance, par sa mort, celui qui a la
puissance de la mort, c’est-à-dire le diable,

et a affranchi tous ceux qui, leur vie entière, étaient tenus
en esclavage par la crainte de la mort » (He 2, 14-15).

Désormais le Christ ressuscité « détient la clef de la mort et de l’Hadès » (Ap 1, 18)

et « au nom de Jésus tout genou fléchit au ciel, sur terre et aux enfers » (Ph 2, 10)***.

Ro 7.6 :

" Mais maintenant, nous sommes dégagés de la loi, car nous sommes morts à ce qui nous tenait captifs, de sorte que nous servons sous le régime nouveau de l'Esprit et non plus sous le régime ancien de la lettre. "

https://youtu.be/QWczCyg58-w

Vues : 55

Y répondre

© 2019   Créé par ASC.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation