Membres

Évènements

Billets

Échanger entre chrétiens et ce soutenir

Publié(e) par luciathe le 26 avril 2018 à 19:30 0 Commentaires

Aimez vous les uns les autres et soutenez vous les uns les autres

Colocation 34

Publié(e) par BRIGITTE DIET le 16 avril 2018 à 13:33 0 Commentaires

Une grande maison de caractère dans un petit village du Pic Saint Loup abrite notre coloc depuis 5 ans.

Nous sommes 4 femmes + 1 chienne et 1 chatte.

Fin mai, l’une de nous met les voiles vers d’autres horizons.

Fin juin, une autre devient nomade.

Il y a donc 2 grandes chambres à occuper pour partager notre quotidien à ma fille et moi. Notre situation sort de l’ordinaire car je suis l’aidant familial de ma fille. Nous habiterions volontiers avec d’autres femmes désireuses…

Continuer

Il attendra !!!

Publié(e) par margot le 3 avril 2017 à 15:14 0 Commentaires

Tu peux te cacher, Il te voit, tu peux  fuir, Il te rattrapera , Jusqu’à,  ton dernier souffle , Il se tiendra là,Il t’appellera, et Il attendra que tu viennes vers Lui

Rdv Chrétiens/Catholiques par région

Publié(e) par PACE le 19 mars 2017 à 21:19 2 Commentaires

Hello tout le monde,



Je me demandais s'il était possible de créer ou peut être s'il existait déjà, des groupes ou clubs de chrétiens/catholique dans les différentes régions françaises. Je suis pour ma part dans la région Centre en Eure et Loir

Des rendez-vous hebdomadaires à certains endroits, restaurants, clubs de jeux ou salle des fêtes pour organiser des activités diverses et bien sûr se construire un environnement sain.

Si une telle chose existe, faites m'en part s'il… Continuer

Badge

Chargement en cours…
Cyrille Simplice
  • Homme
Partager
  • Billets
  • Discussions (3)
  • Évènements
  • Groupes
  • Photos
  • Albums photo
  • Vidéos

Discussions de Cyrille Simplice

Que pensez-vous de la trinité ? Faut-il croire en elle pour être sauvé ?

20 mai démarrée 0 Réponses

Une partie du symbole d'Athanase est libellée comme suit :Pape Eugène IV, Concile de Florence, Se. 8, 22 nov. 1439, ex cathedra : « Sixièmement, une règle abrégée de la foi du très bienheureux…Continuer

Cadeaux reçus

Cadeau

Cyrille Simplice n'a reçu aucun cadeau pour le moment

Offrir un cadeau

 

Page de Cyrille Simplice

Activité la plus récente

Discussion publiée par Cyrille Simplice

Que pensez-vous de la trinité ? Faut-il croire en elle pour être sauvé ?

Une partie du symbole d'Athanase est libellée comme suit :Pape Eugène IV, Concile de Florence, Se. 8, 22 nov. 1439, ex cathedra : « Sixièmement, une règle abrégée de la foi du très bienheureux Athanase qui commence : “Quiconque veut être sauvé, doit avant tout tenir la foi catholique : celui qui ne la garde pas intègre et inviolée ira, sans aucun doute, à sa perte éternelle. Or la foi catholique consiste en ceci : nous vénérons un seul Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l'unité, sans…Plus
28 mai
Cyrille Simplice a aimé la page de ASC Bénévolat
15 mai
Cyrille Simplice a répondu à la discussion Aimer son prochain comme soi meme de Esther.
"Aimer son prochain comme soi-même c'est se mettre à la place de l'autre et se demander si on aimerait être traité comme on traite l'autre. Pour ce faire il est important de juger si l'amour qu'on…"
14 mai
Cyrille Simplice a publié un statut
"Si tout pour toi va bien en ce Monde, interroges-toi sur ta foi. es-tu meilleur que le maître ; ils l'ont haï, pourquoi t'aimeront-ils ?"
14 mai
Cyrille Simplice a répondu à la discussion Avoir Jésus mais être dans la dépression de Motayo.
"Salut Motayo, Avoir Jésus mais être dans la dépression, pourquoi pas !? L'une des causes de la dépression est un dysfonctionnement hormonal qu'on peut hériter de ses parents. Maintenant, avoir Jésus…"
13 mai
Cyrille Simplice a répondu à la discussion Avoir Jésus mais être dans la dépression de Motayo.
"Raisonnement très cartésien qui à un grand pourcentage remet en cause la toute puissance de la foi, par ricochet la toute puissance de Dieu. Jésus guérissait les paralytiques (maux physiques), les aveugles (mal…"
13 mai
Cyrille Simplice est désormais membre de Amitié Sorties Chrétiennes
13 mai

Informations concernant le profil

Etes-vous chrétien/enne ?
Oui
Comment avez-vous connu notre site http://rencontres-chretiennes.ning.com
Internet
Qui est Jésus-Christ pour vous ?
Le Fils de Dieu
Qu'attendez-vous de ce site ?
Discuter avec d'autres Chrétiens au sujet de la foi chrétienne
Quelles sont les choses importantes dans la vie selon vous ?
Connaitre Dieu et obéir à ses commandements. Connaître son Fils Jésus-Christ comme seul médiateur entre les Hommes et Dieu. Aimer son prochain comme soi-même

L'amour sauvera le Monde

L’amour sauvera le monde

On dit que l’amour peut sauver le monde, que tous les hommes sont frères…
Et toutes ces convictions sont bien ancrées en nous par instinct naturel ou par phénomène d’entrainement social, mais chaque jour nos agissements démontrent le « creux » de nos slogans…
L’amour est un sentiment complexe qui se prête à bien de situations. S’il est vrai que l’amour peut sauver le monde, il s’agit d’identifier l’élément de ce sentiment qui serait adéquat pour cette grande entreprise, et pour ce faire il faut retourner dans l’enfance, là où tout commence, le moment où nous sommes plongés dans le moule de l’amour…
Dans pas mal de cultures et de civilisations l’amour s’exprime presque toujours de la même façon. En fait, tout vient de l’homme primitif. Pour prouver son amour à ses enfants ou à sa conjointe, il devait prendre soin d’eux ; aller à une chasse dangereuse, rapporter du gibier au risque de sa vie pour subvenir aux besoins de ses ouailles, ou prendre les dispositions nécessaires afin de les protéger contre les dangers de la nature. C’est avec le mérite qu’il s’est arrogé en prenant ses responsabilités, qu’est né le lien entre l’amour et l’acte matériel : Je vous aime, alors je risque ma vie pour vous… Parfois, avec la rareté du gibier, des hommes s’affrontaient afin de conserver pour leur unique famille la seule bête qu’on pouvait trouver dans les parages, ce qui décuplait encore aux yeux des siens ce mérite qu’ils s’arrogeaient.
Avec l’évolution (ne pas entendre évolution darwinienne…) et le modernisme, les Hommes ont continué cette pratique aliénante, certains en connaissance de cause, et d’autres sans même s’en rendre compte. Ainsi, dès leur tendre jeunesse, on montre aux enfants que la preuve de l’amour pour le prochain passe par l’acte matériel : offrandes ou réceptions d’objets… un petit toutou parce que maman t’aime bien, un costume de Spiderman parce que papa t’aime bien, et un gros chèque de papy et mamy comme acompte à ton héritage pour que tu les aimes bien.
Derrière l’amour qu’on donne ou qu’on reçoit, il y a la recherche du bien-être suprême ; le bonheur. Parce que pour démontrer qu’on aime on a pris coutume de donner, parce que pour savoir qu’on est aimé on a coutume de recevoir, le bien-être suprême est désormais assimilé à la quantité de matériel qu’on possède pour donner afin d’être aimé. C’est là où tout devient tragique, car c’est le fait de donner qui induit la sensation d’être aimé. Mais puisque l’acte de donner ne subsiste que l’instant de la fraction de seconde où on s’exécute, on a l’impression de n’être aimé qu’une fraction de seconde ou du moins pendant le temps que l’objet de notre offrande garde sa valeur aux yeux de la personne aimée. Et comme tout ce qui est matériel flétrit et perd de la valeur aussi rapidement qu’une action en bourse, voilà où peut naître la recherche effrénée des biens matériels : faires des réserves d’objets pour donner perpétuellement et conserver cette sensation d’être aimé, ce bonheur artificiel, ceci au détriment des autres, un peu comme il se faisait au temps des hommes primitifs...
C’est donc ici que prétendre que les Hommes sont frères sonne faux… Pourtant ils le sont ! Que ce soit par la théorie créationniste où les Hommes sont issus du couple Adam et Ève, ou bien par celle évolutionniste où les Hommes proviennent d’un couple de singes, les mêmes tissus, les mêmes organes et les mêmes cellules les constituent. C’est juste mieux de s’enfoncer profondément la tête dans le sable pour ni voir ni entendre cette vérité, ainsi ne pas culpabiliser à vouloir tout pour soi, être heureux seul, ou juste avec sa « famille » proche ; car s’il est établi que les Hommes sont frères, alors tous ont droit au grand héritage de la planète de façon équitable, tous ont le droit de regard sur la façon d’exploiter et d’user des richesses du globe, il devient donc criminel de garder tout pour soi, ou de spolier les ressources du sol pour ses seules fins égoïstes.

L’amour peut sauver le monde, mais il faut comprendre de quel type d’amour on parle ; il ne s’agit pas de l’amour pour sa maison, son auto, son animal de compagnie ou de tout autre « bien » que l’on possède, car cet amour là est un amour égoïste qui loin de faire du bien même à nous, crée l’angoisse et la peur de tout perdre un jour, engendrant le contrôle et l’insécurité constants. Il ne s’agit pas non plus de la passion pour un loisir, à moins que ce loisir ne soit d’aller tous les jours à l’école de l’amour véritable. Il ne s’agit pas enfin de l’amour pour les arts, la littérature ou tout autre métier, à moins que l’objet d’art qu’on façonne ne soit la société, le livre qu’on écrit ne soit les milles et une façon d’aimer l’Homme, ou que le métier qu’on exerce ne soit la philanthropie dans le sens pur du terme.
L’amour peut sauver le monde, mais nous devons désapprendre à aimer comme l’éducation de nos parents et celle de la société actuelle nous a appris à le faire. Nous devons réinvestir notre système de valeur afin de le réorganiser de façon adéquate à prioriser ce qui est vraiment important. Ce n’est qu’après qu’on peut s’élever pour s’attaquer au véritable problème qui mine le monde. Ce problème a la forme d’un iceberg d’un côté, et celle d’une pieuvre géante de l’autre côté ; il faut de la clairvoyance pour voir au-delà de la pointe émergée de l’objet, il faut du courage et de la méthode pour s’attaquer au cœur et non aux tentacules de la bête.
La pauvreté et la misère en Afrique et dans les pays du tiers monde ne sont que la pointe de l’iceberg. La vraie pauvreté et la vraie misère sont ailleurs dans le cœur des personnes qui souffrent énormément, parfois sans le savoir... Le mal qui est perpétré en Afrique, dans les pays du tiers monde et partout où les Hommes sont séquestrés pour les richesses de leur sous-sol, partout où les femmes et les enfants sont abusés d’une façon ou d’une autre, partout où les personnes « différentes » souffrent de leurs « différences » n’est que le tentacule de la pieuvre géante. Le vrai mal est ailleurs, dans le cœur des personnes qui souffrent énormément, parfois sans s’en rendre compte…
Une sagesse africaine dit qu’un garde prisonnier est lui-même un prisonnier. Par manque d’amour pour le prochain, la terre est devenue une gigantesque prison où tous les humains sont prisonniers. Une gigantesque prison où ceux qui possèdent, abusent, ségréguent usent tout leur temps à développer des stratagèmes pour se défendre et se protéger. Une gigantesque prison où ceux qui ne possèdent rien en plus d’être abusés haïssent ceux qui possèdent, abusent et ségréguent ; mais on n’est pas meilleur lorsqu’on hait ceux qui haïssent (parce que l’égoïsme et l’égocentrisme sont des formes de haine). On ne fait qu’attiser le feu de la haine. Et c’est le mal qui en sort vainqueur. Et dans ce système personne ne vit pleinement.
L’Homme n’a de pouvoir que celui qu’on lui donne. Les choses n’ont de valeur que celle qu’on leur octroie. Si à l’échelle des valeurs humaines il est intégré que ce qui est au sommet de la pyramide c’est l’Homme, très vite on transformerait les armes en socs de charrues. Et ceci passe par la sensibilisation des masses. Et ceci passe par l’éducation des enfants. Il n’y a aucun mérite à donner à son prochain, il n’y a aucune gloire à travailler pour aider les autres, il n’y a aucune notoriété à accepter les gens comme ils sont ; c’est lorsqu’on s’arroge un mérite pour les actes qu’on pose que l’amour du prochain est biaisé. Nul ne choisit l’aspect avec lequel il vient au monde, nul n’arrive sur la terre avec une quelconque richesse, on ne fait que transformer ce qu’on y trouve. Et même si on ne transformait rien on vivrait quand même bien sur la planète ; c’est avec des yeux d’Hommes pour qui tout a été simplifié que nous voyons que la vie d’autrefois était pénible. Puis, n’est-ce pas que les grandes pestes et désastres de l’histoire de l’humanité ne sont survenus que lorsque les hommes ont commencé à tout transformer ?

L’amour peut sauver le monde ; l’amour du prochain. Le Christ le dit mieux que quiconque ; aime ton prochain comme toi-même… Personne ne se demande à lui-même d’être reconnaissant pour le bien qu’il se fait, à moins de se dévaloriser à outrance, alors demanderait-il à son prochain qu’il aime comme lui-même de lui être reconnaissant pour le bien qu’il lui fait ? Personne ne se croit supérieur à lui-même, malgré la grandeur qu’il pense parfois avoir, alors se considérerait-il supérieur aux autres malgré cette grandeur s’il les aime comme il s’aime ? Personne n’a besoin de se prouver qu’il s’aime, à moins d’être vraiment dérangé dans sa tête. Essaierait-il donc de prouver à son prochain – s’il l’aime comme lui-même – qu’il l’aime ? Et lorsqu’on n’essaie de rien prouver, qu’on laisse juste l’autre ressentir l’amour qui émane de nous, n’est-ce pas que notre sentiment devient plus sain ?

L’amour peut sauver le monde – l’amour du prochain –, si chaque personne prend un instant de son temps pour laisser ressentir leur amour à ceux qui aiment mal, ou ceux qui orientent mal leur sentiment parce qu’ils n’ont rien compris à l’amour. Les psychanalystes disent qu’à travers les âges les Hommes ont accumulés une foultitude de blessures, et ce n’est que l’amour bienveillant pour ces blessures qui engendrera la connaissance qui engendrera la compréhension qui engendrera la tolérance qui engendrera la paix qui engendrera le bonheur de vivre sur la terre.
L’amour peut sauver le monde – l’amour du prochain –, si tous les Hommes réalisent qu’ils sont frères… Alors l’Homme ne se verra plus juste comme le maillon d’une chaine, il sera la chaine au complet : tout dans un et un dans tout. Jésus-Christ ne le dit que trop bien…

Mur de commentaires

Vous devez être membre de Amitié Sorties Chrétiennes pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Amitié Sorties Chrétiennes

  • Pas encore de commentaires !
 
 
 

© 2018   Créé par ASC.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation